Don / Adhésion

L’association Tandem, un parrain pour l’emploi est adhérente au MNCP, un choix fort et représentatif des valeurs que nous défendons.

Le MNCP: un mouvement fédérateur et militant

mncpLe Mouvement National des Chômeurs et Précaires est né en 1986. Il est l’héritier du premier syndicat des chômeurs, créé par Maurice Pagat en 1981. Celui-ci invitait alors les chômeurs à se rassembler, jugeant qu’il était « urgent et indispensable d’inviter les chômeurs à refuser la solitude, à résister, à se défendre, à s’organiser et à prendre enfin la parole ».

C’est dans un contexte de chômage de masse que des groupes de chômeurs se sont constitués en associations, qu’ils ont senti la nécessité de créer des lieux d’entraide et de solidarité créés et animés par eux, de mettre en place des services de proximité qu’ils ne trouvaient pas dans les organismes existants et de se donner les moyens d’une représentation nationale. Depuis lors, le MNCP n’a cessé de tout mettre en œuvre pour que les actions des associations, que la réflexion collective qui en émerge, soient reconnues par tous les acteurs de la vie politique et sociale.

Un engagement fort et des combats partagés

L’association Tandem adhère aux valeurs et aux objectifs du MNCP agissant pour une société plus juste, plus humaine et plus fraternelle. Nous voulons aussi à Rennes œuvrer pour soutenir les jeunes sans emploi en essayant de répondre à leurs problématiques trop largement délaissées. Nous avons choisi pour notre part, de nous concentrer sur les jeunes diplômés. Ceux qui se retrouvent bien seuls après l’obtention d’un diplôme qui devait pourtant leur ouvrir tant de portes.

11038277_487615008055969_8650711323779278140_oNotre engagement auprès du MNCP pourrait se résumer en trois idées:

– Le partage d’un même constat: celui intolérable d’un nombre de chômeurs et de précaires en constante hausse sans réelles politiques innovantes pour l’endiguer; Celui de la difficulté d’exister socialement et dignement aux yeux des autres quand on se retrouve au chômage et quand celui-ci s’éternise.

– Intégrer un réseau national: marcher au côté du MNCP c’est s’ouvrir à la rencontre, au partage, au débat et à l’action collective avec les quelques quarante associations qui composent le mouvement et réparties sur l’ensemble du territoire national.

– Avoir voix au chapitre: très concrètement, notre adhésion au MNCP nous permettra de participer aux Comités de liaison de Pôle-emploi, et ainsi faire remonter la parole des personnes que nous rencontrerons.

Pour toutes ces raisons nous sommes heureux de rejoindre le mouvement et de pouvoir bénéficier du soutien du MNCP.

« Chômage, précarité : Halte aux idées reçues »

Pour la première fois, 25 organisations qui luttent concrètement et quotidiennement contre le chômage et la précarité se réunissent collectivement, dans un livre sorti le 19 janvier dernier et intitulé « chômage, précarité : halte aux idées reçues » pour dénoncer et briser la banalisation du chômage et de la précarité. Une démarche collective inédite, coordonnée par Jean François Yon, soutenue par le cinéaste anglais Ken Loach, qui a écrit la préface de ce livre.

10 millions de personnes vivent en situation de précarité, 5,5 millions de personnes sont inscrites à Pôle emploi, les embauches sont majoritairement en CDD sur des périodes très courtes… Parallèlement, les attaques contre les chômeurs et les précaires s’aiguisent : ils seraient des « assistés », trop indemnisés, « inemployables », « fraudeurs ». Ils ne chercheraient pas de travail, seraient un poids pour la société, responsables de leur précarité, et s’y complairaient » ; en résumé : « ils sont indignes d’être des citoyens à part entière ». Une manière de rejeter sur les personnes elles-mêmes les conséquences de la mondialisation et de la crise.

Ce livre se veut une réponse au reniement, à la passivité et la banalisation du chômage et de la précarité. Il veut combattre tous les clichés qui pèsent sur les victimes de la crise en valorisant leurs capacités d’action et d’initiative, souvent peu mises en évidence.

Il y a urgence à montrer le vrai visage des chômeurs, victimes et non coupables, mais acteurs et citoyens engagés de notre société. Ce livre, engagé et stimulant (240 p., 10 €, Editions de l’Atelier), est destiné à tous ceux qui n’acceptent plus que les personnes en situation de précarité soient stigmatisées ; à tous ceux qui cherchent comment agir dès maintenant pour le droit de tous à un travail décent.

En parrallèle des vidéos sur les idées reçues du livre ont été réalisées. Épisode 1 : « Les chômeurs devraient la fermer et chercher du boulot ! », n’hésitez pas à vous abonner sur la chaine Youtube.

<iframe width= »250″ height= »141″ src= »https://www.youtube.com/embed/vFNhtuty_2c » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>